Mathieu Sangiorgio sur le podium à Feigères

Le groupe Pass’cyclisme s’est aligné au Grand Prix de Feigeres, organisé par le Vélo Club Saint-Julien en Genevois.IMG_6125

Un compte-rendu de Seb BONNOT:

« Le circuit fait 4 km : 1 kilomètre en descente, 2 kilomètres plats et le kilomètre final en montée, qui commence en faux plat et se redresse jusqu’à la ligne d’arrivée. Il est à parcourir 14 fois pour les deux courses d1-d2 et d3-d4, la répétition de la bosse rend cette course sélective.

En D1-D2, la course se durcit rapidement après le départ, et le peloton se coupe en deux dès les premiers passages de la bosse d’arrivée. La majorité des costauds sont devants, y compris Mathieu Sangiorgio. Notre leader restera dans le bon groupe jusqu’à la fin, et se classe 3ème.

Thomas Bouchard avait les bonnes jambes, mais par manque d’expérience et de réussite, il rate le moment décisif où le peloton se casse en deux. Il est dans le second paquet, dont il jouera le sprint à l’arrivée pour finir 18ème.

Nicolas Piffeteau ira au bout, après avoir animé le début de course.

En D3-D4, Clémentine Chedecal et Sébastien Bonnot sont alignés au départ.

Comme en D1-D2, sous l’accélération des costauds, le peloton se scinde en deux dès le 2 ou 3ème passage de la bosse. Je ne suis pas dans le bon coup, et je parie sur une recomposition. Après 6 km au chaud, il faut se rendre à l’évidence : le trou ne sera pas bouché. Accompagné par le champion de Haute-Savoie, nous faisons le jump et nous revenons dans le groupe de tête.

Au fil des passages sur la ligne, la tête de course perd des éléments, pour se stabiliser à une dizaine de coureurs. Un faux tempo s’installe, et à 5 passages de la fin, je place une petite pique dans la montée. Une gentille accélération non pas destinée à faire la différence, mais à obliger les plus costauds à se dévoiler et à provoquer une course de mouvement : même sans être le plus fort, il vaut mieux faire la course que la subir.

A deux doigts de sauter, je m’accroche, et nous ne sommes plus que 5 en tête. Quelques relais pour asseoir notre position, et de nouveau un faux rythme s’installe. A tel point qu’à la flamme rouge, quelques éléments reviendront de l’arrière pour jouer la victoire. Après, de nombreux efforts pour faire le jump puis suivre les costauds, les forces me manquent et j’ai des crampes dans les derniers hectomètres. Je me classe en 7ème position.

Clémentine s’accroche et rejoindra l’arrivée. »

La course en photos:

IMG_6058 - Copie  IMG_6070 - Copie   IMG_6076 IMG_6080 IMG_6086 IMG_6094 IMG_6098 IMG_6104  IMG_6115 IMG_6118 IMG_6122